La production des legumes et fruits au Maroc
L'art de produire les legumes et les fruits au Maroc

Plan du site

www.legume-fruit-maroc.com

L'auteur du site

Les nouveaux cours 2012
  Nouveaux cours du professeur SKIREDJ
  Nouveautés

Fenêtre sur les articles du professeur ELATTIR

  Cours et articles du professeur ELATTIR
Les legumes à organes souterrains
  1. La betterave potagère
  2. La carotte
  3. Le fenouil de florence
  4. Le poireau
  5. La patate douce
  6. La pomme de terre
  7. L'ail
  8. Le navet
  9. Le topinambour
  10. L'echalote
  11. L'oignon
Les legumes à receptacle floral et inflorescences
  1. L'artichaut
  2. Le fraisier
  3. Le brocoli
Legumes et fruits
  1. L'aubergine
  2. Le cornichon
  3. Le melon
  4. Le pasteque
  5. Le poivron
  6. La niora
  7. La tomate industrielle
  8. La tomate sous abri
  9. Le concombre
  10. Les courges
  11. Le gombo
Les foliacées
  1. L'asperge
  2. La ciboulette
  3. Le cardon
  4. Le cerfeuil
  5. Le coriandre
  6. La laitue
  7. Le célerie
  8. Le persil
  9. Les chicorées
  10. Les choux
Legumineuses et maïs doux
  1. La feve en vert
  2. Le petit pois
  3. Le maïs doux
  4. Le haricot vert
Les cultures aromatiques
  1. L'absinthe
  2. Le sésame
  3. L'estragon
  4. La verveine
  5. La menthe
  6. Les épinards
Les fiches techniques des fruits
  1. L'abricotier
  2. L'amandier
  3. L'anonier
  4. L'avocatier
  5. Le bananier
  6. Le neflier du japan
  7. Le cognassier
  8. Le figuier
  9. Le figuier de barbarie
  10. Le grenadier
  11. Le jujubier
  12. Le kaki
  13. Les agrumes
  14. Le pecher et la nectarine
  15. Le poirier
  16. Le prunier
  17. La vigne
Logiciel de calcul des fumures
Découvrez le logiciel

 
 
Cherchez ŕ l'intérieur du site: Legume Fruit Maroc
   
 
 
 

La culture d'échalote

 

Plante et importance de la culture au Maroc :

  L'échalote ( Allium cepa L ) est une plante vivace, conduite en culture annuelle. Elle est originaire de l'Asie et de l'Europe de l'Est. Au Maroc, les principales régions productrices sont celles de l'oignon (Saïs, Tadla, Doukkala...). La partie consommée est le bulbe (de petit calibre : 2- 4 cm de diamètre). Le bulbe joue un rôle dans la baisse de la tension artérielle et dans la stimulation de l'appétit. L'huile extraite des graines a un effet bactéricide.

Exigences écologiques :

  La plante est de saison froide. Les mêmes exigences de l'oignon sont aussi valables pour l'échalote. La culture résiste à un ombrage partiel et à la sécheresse. Elle est très rustique et résiste au gel.

Variétés et installation de la culture :

  On distingue deux types de bulbes : le type rouge, groupe se multipliant par division de bulbes (exemples de variétés: Red Shallot et la rouge) et groupe se multipliant par graines (Atlas, Ambition, Matador et Prizma) et le type jaune qui comprend à son tour les variétés qui se multiplient par division de bulbes (Grisella et Dutch Yellow) et les variétés qui se multiplient par graines (Bonilla et Créatio). Les bulbes peuvent être plantés en automne (Septembre) ou au printemps (Mars-Juin), mais la plantation d'automne résulte, en général, en la formation de hampes florales indésirables (il faut les éliminer). La plantation se fait aux distances 0,1 m x 0,5 m entre lignes ou en planches (cuvettes de 2-4 lignes). On utilise 250- 300 kg de bulbes pour obtenir les plants nécessaires à la plantation d'un ha. Comme pour l'oignon, la production de petits bulbes se fait à partir des graines ou de gros bulbes mères divisés. La production de gros bulbes se fait à partir des petits bulbes.

Irrigation, fertilisation, soins culturaux et lutte phytosanitaire :

  Pratiquement les mêmes opérations d'entretien de la culture d'oignon sont nécessaires pour l'échalotte. On réduit les apports d'eau à l'approche de la maturation. On apporte 20-30 T/ha de fumier et 120 + 100 + 100 kg/ha, respectivement de N, P2O5 et K2O. L'azote doit être fractionné en deux ou trois apports. On traite contre les thrips, l'araignée, les pourritures et les nématodes (utiliser les produits phytosanitaires classiques : malathion, Bravo, Ridomil et Benlate).

Récolte et conservation :

La récolte ressemble à celle de l'oignon (fanage et destruction de la partie aérienne, arrachage, ressuyage). On peut passer une pulvérisation foliaire de l'inhibiteur de germination-croissance, le maléique hydrazide (2 kg/ha) au stade bulbes mûrs, 15-20 jours avant la récolte. Ce produit augmente la durée de conservation des bulbes (il ne faut pas utiliser ce produit sur les graines). En conservation, il faut choisir un local aéré, froid (0- 4 °C ). Il faut déposer les bulbes sur des clayettes afin d'éviter leur tassement et de favoriser leur aération .

Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II

Département d'horticulture

Co auteurs = Pr Ahmed Skiredj, Hassan Elattir et Abdellatif ElFadl

Fiches en arabe
Fiches en arabe2
Tomate industrielle
Exercices solutionnés
1. Axes de recherche sur la tomate industrielle 1. Formation des producteurs de haricot vert (Skhirat)
2. Endurcissement des plantules de tomate industrielle au Loukkos 2. Formation-assistance-pomme de terre (Benslimane)
3. Rentabilite de la tomate industrielle 3. pépinière (palmier et pélargonium)-Casa
4. Revue bibliog. Tomate industrielle ferti-irrigation 4. Rapport d'audit sur une bananeraie
Cours du professeur Ahmed SKIREDJ...
Articles divers
5. Rentabilité de la tomate-haricot vert (Gharb)
Cours construction des serres canariennes 1. Cultures de diversification cas du haricot vert 6. Rentabilité du poivron sous serre (Menassra)
Cours 3eme agro 2. Melon au Haouz synthese 7. Création d'une unité bananière (Menassra)
Cours 4eme agro 3.Cultures aromatiques legumieres 8. Développement de la tomate industrielle (Gharb)
© www.legume-fruit-maroc.com, 2007-2012.