La production des legumes et fruits au Maroc
L'art de produire les legumes et les fruits au Maroc

Plan du site

www.legume-fruit-maroc.com

L'auteur du site

Les nouveaux cours 2012
  Nouveaux cours du professeur SKIREDJ
  Nouveautés

Fenêtre sur les articles du professeur ELATTIR

  Cours et articles du professeur ELATTIR
Les legumes à organes souterrains
  1. La betterave potagère
  2. La carotte
  3. Le fenouil de florence
  4. Le poireau
  5. La patate douce
  6. La pomme de terre
  7. L'ail
  8. Le navet
  9. Le topinambour
  10. L'echalote
  11. L'oignon
Les legumes à receptacle floral et inflorescences
  1. L'artichaut
  2. Le fraisier
  3. Le brocoli
Legumes et fruits
  1. L'aubergine
  2. Le cornichon
  3. Le melon
  4. Le pasteque
  5. Le poivron
  6. La niora
  7. La tomate industrielle
  8. La tomate sous abri
  9. Le concombre
  10. Les courges
  11. Le gombo
Les foliacées
  1. L'asperge
  2. La ciboulette
  3. Le cardon
  4. Le cerfeuil
  5. Le coriandre
  6. La laitue
  7. Le célerie
  8. Le persil
  9. Les chicorées
  10. Les choux
Legumineuses et maïs doux
  1. La feve en vert
  2. Le petit pois
  3. Le maïs doux
  4. Le haricot vert
Les cultures aromatiques
  1. L'absinthe
  2. Le sésame
  3. L'estragon
  4. La verveine
  5. La menthe
  6. Les épinards
Les fiches techniques des fruits
  1. L'abricotier
  2. L'amandier
  3. L'anonier
  4. L'avocatier
  5. Le bananier
  6. Le neflier du japan
  7. Le cognassier
  8. Le figuier
  9. Le figuier de barbarie
  10. Le grenadier
  11. Le jujubier
  12. Le kaki
  13. Les agrumes
  14. Le pecher et la nectarine
  15. Le poirier
  16. Le prunier
  17. La vigne
Logiciel de calcul des fumures
Découvrez le logiciel

 
 
Cherchez ŕ l'intérieur du site: Legume Fruit Maroc
   
 
 
 

Institut Agronomique et vétérinaire Hassan II

BP 6202 Rabat Instituts

 

LES AGRUMES

Oranger (Citrus sinensis)

et Citronnier (Citrus limon)

 

I. IMPORTANCE ET AIRE DE CULTURE DES AGRUMES

La culture des agrumes couvre actuellement une superficie de 74 800 ha, soit environ 10% de la superficie totale occupée par l'arboriculture fruitière. Les orangers seuls occupent 44 500 ha dont 28 250 ha de Maroc Late et 16 250 ha de Washington Navel. La production totale en agrumes a atteint 1 324 000 T dont 530 000 T de Maroc Late, 343 000 T en Clémentine et 277.000 T en Navel. Les exportations ont atteint en 1993-94, 556 600 T. Les grandes zones de production par ordre d'importance sont le Souss Massa, le Gharb, le Moulouya, le Tadla, Béni-Mellal, le Haouz et le Loukkos.

II. LES EXIGENCES AGRO-CLIMATIQUES

L'Oranger et le Citronnier sont des espèces subtropicales qui se développent dans des zones où le gel est absent. A (-3°C), le gel peut affecter dangereusement le feuillage. A (-9°C), la charpente est détruite. L'activité de croissance commence à 13°C et se poursuit jusqu'à 36°C. Le zéro de végétation admis est de 12,8°C. Les agrumes subissent deux périodes de dormance : (1) une dormance d'été qui se produit en jours longs et chauds. (2) une dormance d'hiver survenant en jours courts et froids. Une humidité atmosphérique pendant la saison chaude peut provoquer des attaques de phytophthora. Des vents secs l'été amplifient la chute de Juin des fruits. Les vents, s'ils sont violents provoquent la chute des fruits et le bris des branches. Les agrumes se développent sur des sols aussi différents que des alluvions peu argileuses (Dess), des sols argileux (Hamri), des sols sableux (Rmels) que des sols noirs très argileux (Tirs). En règle générale, il faut éviter les sols trop lourds ou très limoneux. Dans ces types de sol, les orangers présentent des fruits petits, à épiderme grossier, moins juteux et moins sucrés qu'en sols sableux. Le pH idéal serait entre 5,5 et 7,5.

III. LE MATERIEL VEGETAL

Le matériel végétal est très diversifié et au sein des grands groupes tels que les Navels, les Valencia Late et les Clémentines, des mutations spontanées ont été sélectionnées pour des caractères spécifiques qui apportent un progrès sensible au niveau de la qualité ou du rendement. Ainsi par exemple à côté de Washington Navel, on trouve Nevelina et Newhall, deux Navel précoces et Navelate, une Navel tardive. Cadoux, Carte Noire, G. Pourreron, Caffin, Nour sont toutes des sélections marocaines de clémentinier. En matière de citronnier, on trouve Eureka, Lisbone. Santa Teresa mutant de Feminello etc...Le porte-greffe le plus utilisé au Maroc est le Bigaradier qui présente une bonne résistance à la gommose, une compatibilité satisfaisante avec les grandes variétés commerciales, une production abondante de fruit de qualité. Malheureusement, c'est un porte-greffe très sensible à la Tristéza, une maladie à virus qui sévit dans plusieurs pays méditerranéens en particulier en Espagne et à Madère. L'Espagne a d'ailleurs complètement supprimé le Bigaradier de ses cultures d'agrumes. Les porte-greffe de remplacement sont les Citrange Troyer et Carrizo, les deux tolérants à la Tristéza.

III. LES TECHNIQUES CULTURALES

1. Travail du sol et fumure organique:

Le travail du sol en interligne ne doit pas dépasser 4 à 6 passages par an au maximum en réglant le pulvérisateur à disque à une profondeur n'excédant pas 18-20 cm, pour ne pas blesser le système racinaire très superficiel des agrumes. Le désherbage sous les rangées doit être réalisé manuellement ou par des herbicides : (Paraquat, Diquat, Glyphosate, Simazine etc...). En terrain léger, apporter 20 T/ha/an de fumier de ferme bien décomposé ou 60 T/ha tous les 3 à 4 ans en terrain lourd. Si les ressources hydriques sont disponibles, on peut, au lieu du fumier, cultiver des engrais verts suivant la rotation suivante : Feverole, Moutarde, Vesce-seigle, Radis chinois ou Clovis, Ray-grass. Apporter au fond la fumure minérale suivante: 400 kg de P205, 400 kg de K20, soit 0,8 T de sulfate de potasse. En raison du danger d'acidification des terres due à l'emploi d'engrais acidifiants tels que le nitrate d'ammoniaque (ammonitrate 33,5%), il est recommandé d'apporter la chaux sous forme de calcaire simple ou magnésium et de scories. Elle doit être basée d'une part sur les résultats d'analyse des feuilles et de la terre et d'autre part sur le comportement des arbres (croissance - productivité - qualité des fruits). L'azote doit être fractionné selon les proportions suivantes : 50% avant la floraison, 25% après la floraison et 25% après la chute physiologique. Le phosphate est apporté chaque année en Septembre-Octobre. Le potassium est apporté soit en Septembre-Octobre au moment du semis des engrais verts ou entre « Février-Mars » et Septembre. L'apport de chacun de ces éléments est fonction de l'âge des arbres. Pour une plantation de 555 plants/ha, conduite en fertirrigation, les doses suivantes en gramme/plant ont été appliquées :

Age des plants (ans)

N

P205

K20

1

2

3

4

5

40-60

70-80

90-100

110-120

120-140

12-18

20-25

25-35

35-45

45-50

25-30

40-70

70-80

80-100

120-140

Pour des arbres de 10 ans, les apports sont de 180 kg/ha N ; 800 kg/ha CaO, 90 kg/ha K20 et 45 kg/ha P205. En cas de carence en magnésie, zinc, manganèse ou fer, ces éléments peuvent être apportés par pulvérisation foliaire.

2. Irrigation et taille d'entretien:

Les besoins en eau des agrumes sont estimés à environ 1200 mm par an, répartis sur toute l'année. Dans la région de Tanger où les précipitations atteignent 700-750 mm d'Octobre à Mai, le déficit de 450 à 500 mm doit être comblé par l'irrigation de Mai à Septembre-Octobre avec des apports modulés d'après les valeurs de l'évapotranspiration potentielle. Certaines périodes, un déficit hydrique même temporaire est préjudiciable à la production. Ces périodes sont : (1) la floraison - nouaison. (2) la période du 15 Juillet au 15 Août. (3) le grossissement et la maturation des fruits. Quant à la taille, c'est une opération indispensable car elle conditionne la régularité de la production et assure un renouvellement de la charpente à venir. Il faut pratiquer une taille par éclaircie. L'intérieur des arbres doit être dégagé sans enlever tous les rameaux dirigés vers le centre qui garnissent les branches. A partir de chacune des 3 à 5 branches charpentières issues de la formation initiale, on doit obtenir par ramifications successives et à différentes hauteurs un ensemble de sous-charpentières écartées les unes des autres de 30 cm en tous sens. La taille se pratique entre la cueillette et la floraison.

3. Utilisation de l'acide gibbérellique :

Dans le cas du clémentinier, l'acide gibbérellique est utilisé au moment de la pleine floraison à la dose de 10 ppm, soit 1 g/100 l d'eau + un mouillant. L'acide gibbérellique améliore la fructification du clémentinier.

IV. MALADIES, RAVAGEURS ET PROTECTION PHYTOSANITAIRE

- Maladies cryptogamiques :

- La gommose à phytophtora présente dans les zones humides. Traiter avec l'Aliette.

- Les Pourridies observés sur des arbres greffés sur Citrange Troyer et en présence d'excès

d'humidité.

- Maladies bactériennes observées les années à hiver et printemps pluvieux. Traiter les

arbres atteints avec une bouillie bordelaise.

- Les insectes : Cochenille noire de l'olive (Saissetia oleae) provoque la fumagine. Traiter aux huiles blanches à 1% et 5 à 10 l de bouillie par arbre ou avec un mélange d'huile blanche et un insecticide (methidathion).

Les cochenilles chinoise, virgule, serpette : traiter en été les jeunes larves après éclosion des oeufs, soit de la mi-Août à début Septembre. Ce traitement permet de lutter aussi contre les araignées rouges, les aleurodes et les pucerons.

Acariens : utiliser un acaricide spécifique (binapacryl - dicofol...)

Cicadelles : utiliser des produits ayant une longue rémanence (Azinphos - Phosalone)

La mineuse : éviter d'utiliser des plants attaqués, éliminer les mauvaises herbes qui hébergent les stades hivernantes. Utiliser des insecticides tels que Dimethoate-Acéphate (Orthène 50) - Imidachlopride (Confidor).

V. RECOLTE ET CONDITIONNEMENT

La récolte doit être faite avec beaucoup de soins, les opérations de cueillette pouvant occasionner des lésions et des blessures qui déprécient les fruits et sont des portes ouvertes à des altérations fongiques. La cueillette doit commencer lorsque les fruits sont secs. Les oranges sont exportés et au préalable, ils doivent subir un certain nombre de traitements tels que déverdissage, lavage, désinfection, séchage, enrobage par la cire, calibrage et mise en caisse. Mis en chambre froide à 3 - 8°C et 85 - 90% d'hygrométrie, les oranges peuvent être conservés plusieurs mois.

Co-auteurs= Les professeurs de l'IAV Hassan II, Agronomie-département d'horticulture, unité de Rabat,

Ahmed Skiredj

Walali D.M.L.

Hassan El Attir

Fiches en arabe
Fiches en arabe2
Tomate industrielle
Exercices solutionnés
1. Axes de recherche sur la tomate industrielle 1. Formation des producteurs de haricot vert (Skhirat)
2. Endurcissement des plantules de tomate industrielle au Loukkos 2. Formation-assistance-pomme de terre (Benslimane)
3. Rentabilite de la tomate industrielle 3. pépinière (palmier et pélargonium)-Casa
4. Revue bibliog. Tomate industrielle ferti-irrigation 4. Rapport d'audit sur une bananeraie
Cours du professeur Ahmed SKIREDJ...
Articles divers
5. Rentabilité de la tomate-haricot vert (Gharb)
Cours construction des serres canariennes 1. Cultures de diversification cas du haricot vert 6. Rentabilité du poivron sous serre (Menassra)
Cours 3eme agro 2. Melon au Haouz synthese 7. Création d'une unité bananière (Menassra)
Cours 4eme agro 3.Cultures aromatiques legumieres 8. Développement de la tomate industrielle (Gharb)
© www.legume-fruit-maroc.com, 2007-2012.